Le cerveau apprenant : Neurosciences cognitives, développement et pédagogie


Conférence de Grégoire Borst, professeur en psychologie du développement et neurosciences cognitives à l’université de Paris-Descartes, directeur du laboratoire LaPsyDé (laboratoire dirigé à l’origine par Alfred Binet, et dernièrement par Olivier Houdé), organisée dans le cadre de la Journée maternelle par la DSDEN de Gironde à l’ESPE Aquitaine le 6 février 2019

Cette conférence a permis d’aborder des connaissances sur les grands mécanismes de l’apprentissage dans le cerveau humain chez l’enfant d’âge préscolaire et scolaire.
Le modèle piagétien est abandonné depuis 60 ans par les chercheurs. Cependant, l’enseignement des travaux de Piaget, présentés à juste titre comme fondamentaux et le fait que notre système éducatif soit pensé selon ces théories, empêchent les enseignants d’envisager un processus de développement cognitif moins linéaire et cumulatif que celui pensé par Piaget. Dans les années 1990, l’émergence de l’imagerie par résonance magnétique (IRM), non invasive, a totalement révolutionné le champ de la psychologie. La vision du développement a évolué, Il a été établi que les paliers peuvent refléter d’autres types de processus dynamiques. L’apprentissage et le développement cognitif sont des processus non linéaires, émaillés de phases de progression et de régression.
G. Borst, à travers des exemples de situations, telle la situation d’estimation approximative du nombre, apporte des réponses claires qui permettent de comprendre ce qui se passe dans le cerveau de l’enfant, du bébé à l’enfant scolarisé à l’école maternelle.
Il se refuse à énoncer des principes pédagogiques, mais expose des résultats d’expérience qui permettent d’envisager des postures et gestes professionnels pertinents, qui permettraient aux enfants de mieux entrer dans les apprentissages.
O. Houdé avait initié dans l’académie de Caen un groupe formation-action. Ce travail se poursuit sous une forme horizontale avec les enseignants et par échanges avec l’ensemble de la communauté pédagogique. Ce qui signifie l’absence de rapport prescriptif, et des allers et retours permanents entre les situations scolaires, l’expertise du terrain et les expérimentateurs du laboratoire.
L’intervention comprend une présentation des travaux du laboratoire LaPsyDé (à l’origine laboratoire de psychologie du développement) et des protocoles mis en place avec les enfants.

Nadine Massonnière
Conseillère pédagogique, chargée de mission maternelle

A propos de Pôle Pi

Pôle Pédagogie & Informatique de l'ESPE d'Aquitaine