Explorer Pau dans le cadre d’un projet EPS- Histoire-géographie


Dans le cadre de la formation des enseignants à l’ESPE d’Aquitaine, il parait nécessaire de former les futurs enseignants à l’usage du numérique en classe, mais aussi de leur faire comprendre l’intérêt du travail transdisciplinaire. D’autant plus qu’à la rentrée prochaine nos stagiaires seront confrontés à une nouveauté issue de la réforme : les « EPI ».

Les enseignements pratiques interdisciplinaires incluent l’usage des outils numériques, l’interdisciplinarité et la pratique des langues vivantes étrangères. Ils contribuent, avec les autres enseignements, à la mise en œuvre du parcours citoyen, du parcours d’éducation artistique et culturelle ainsi que du parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel. Les temps de travail favorisent le développement de l’expression orale, l’esprit créatif et la participation.  « Ces enseignements ne sont pas interdisciplinaires au sens où ils mobiliseraient nécessairement des notions et concepts communs à des disciplines différentes. Ils permettent en revanche de s’appuyer sur des connaissances issues des disciplines mais appliquées à des objets communs au sein d’un projet porté par des équipes. »

C’est donc avec pour objectif de former les master 2 stagiaires EPS et histoire-géographie aux EPI  en les mettant en situation d’apprenants que deux enseignants de l’ESPE, Florence Dupupet (EPS) et Eric Monfort (Histoire-Géographie), ont souhaité mélanger leur groupe pour leur donner un objectif commun : produire un document à l’aide des tablettes et des outils numériques sur la ville de Pau. Ce projet doit mêler les compétences des deux disciplines impliquées. En 6 h, les étudiants ont du formaliser le projet, faire les prises de vue et effectuer le montage final afin de rendre une production homogène.

Pour ce faire, les étudiants stagiaires devaient s’appuyer sur les compétences du socle commun, en lien étroit avec les EPI. Par exemple, une séquence qui serait une rencontre entre l’EPS, l’histoire et la géographie autour de la course d’orientation et de l’espace proche en 6ème. Les compétences travaillées dans le cadre de ce projet spécifiques à l’histoire en cycle 3 seraient

  • se repérer dans le temps : construire des repères historiques
  • se repérer dans l’espace : construire des repères géographiques
  • s’informer dans le monde du numérique,
  • analyser et comprendre un document,
  • pratiquer différents langages en histoire-géographie,
  • coopérer et mutualiser

En géographie, en cycle 4, les élèves construisent un raisonnement géographique, réalisent des croquis et des schémas. La démarche repose sur l’étude concrète de territoires (études de cas), que l’on met ensuite en perspective.

En EPS, les activités d’orientation sont l’occasion de mettre en pratique des notions de repérage et de déplacement sur un plan ou une carte étudiés en mathématiques et en géographie. L’EPS participe au développement du comportement citoyen des élèves, en lien avec l’enseignement moral et civique, notamment à travers le thème « sport et espace : orientation et cartographie »

Voici 2 autres réalisations de groupes d’étudiants.

 

A propos de Julie Pascau

Formatrice à l'ESPE d'Aquitaine en documentation, à l'EMI et aux usages du numérique à l'école - Site de Pau et Mérignac