Ethique et politique dans la littérature de jeunesse contemporaine


Infans infantis lupus ? Ethique et politique dans la littérature de jeunesse contemporaine
– Conférence de Laurent Bazin, Université de Versailles
« La littérature de jeunesse au présent : les grandes questions », 112 min.

Instituée dans une mission éducative par l’Histoire et le législateur, la littérature de jeunesse ne peut faire l’économie d’une réflexion sur le vivre ensemble, en particulier sur l’articulation qui se tisse entre l’éthique et le politique. Et, de fait, nombreux sont les ouvrages à mettre en scène des groupes d’enfants ou de jeunes en situation de construire les modalités de leur vie commune, l’absence d’adultes constituant un formidable révélateur de leurs façons de se comporter. Toutefois, contrairement à ce qu’on aurait pu attendre d’un genre à la fonction pédagogique affichée, les modèles présentés semblent relever bien moins d’une conception idéalisée des rapports humains que d’une vision sans concession des relations interpersonnelles, au risque de porter un diagnostic inquiétant sur la nature humaine. Se pourrait-il ainsi que l’enfant soit un loup pour l’enfant ?

Bio-bibliographie
Doyen de la Faculté des Langues et des Etudes Internationales à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Spécialiste de littérature française du XXème ; nombreuses publications en histoire des idées et des formes, en littérature de jeunesse, en didactique de la littérature et en études interculturelles. Appartient à l’équipe pédagogique du Master LIJE (Littérature pour la Jeunesse) de l’Université du Mans.

A propos de Pôle PI