oa

Données pour l’éducation : un terrain de recherche et d’expérimentation

Les données numériques prennent une place grandissante dans la société, dans le contexte du « big data ». Si les grandes entreprises l’ont bien compris et les exploitent, il n’en est pas de même dans tous les domaines de la recherche, et encore moins dans l’enseignement. Les pouvoirs publics mettent aujourd’hui les moyens pour offrir de nouveaux services aux citoyens à travers les plateformes de données publiques ouvertes (« open data ») sur internet. Dans la recherche, des initiatives voient le jour pour diffuser non seulement les résultats de travaux mais également les données primaires qui ont pu être collectées. La mise à disposition et la valorisation de ces données permettent leur réutilisation dans de nombreux domaines à des fins scientifiques, sociales ou économiques. Ces données, qui tendent à devenir massives, nécessitent d’être étudiées, valorisées et prises en considération pour l’éducation et l’enseignement.

Mener une réflexion autour des données ouvertes et des données de la recherche pour leur exploitation à des fins d’enseignement suppose le rapprochement de disciplines variées pour collaborer, telles que les mathématiques-statistiques, l’informatique, les sciences de l’information et de l’éducation, mais aussi les sciences économiques, l’histoire-géopraphie. C’est le défi d’un projet de recherche MVDE, Médiation et valorisation des données pour l’éducation destiné à explorer des méthodologies, des outils et des moyens adaptés pour intégrer les données ouvertes et les données de la recherche dans l’enseignement.

Ce projet de recherche associe plusieurs équipes de recherche à la FING (Fédération Internet Nouvelle Génération) avec La Reine Merlin ainsi que des enseignants et le CLEMI. Ce dernier porte un projet TraAM EMI (travaux inter-académiques sur l’éducation aux médias et à l’information) “ LA DONNÉE AU COEUR DE LA PRODUCTION D’INFORMATION” qui comprend plusieurs axes : l’exploitation massive des données (big-data) et la protection des données personnelles, la propagation de l’information , la data-visualisation,  le big-data et la création d’applications. De l’école à l’université, tous les élèves peuvent apprendre à maîtriser les données pour créer de l’information.

Les étudiants et les stagiaires de l’ESPE sont bienvenus dans ce projet dans le cadre de leur travail de recherche ou des projets pédagogiques numériques.

A propos de Anne Lehmans

Maître de conférences en sciences de l'information et de la communication