Evaluations, APB, AFFELNET, etc. : Les algorithmes peuvent-ils présider aux destinées des élèves ?


Conférence de Julien Grenet, CNRS, École d’économie de Paris, directeur adjoint de l’Institut des Politiques Publiques, et animée par Clémence Cardon-Quint, maître de conférences en histoire, ESPE d’Aquitaine

Les procédures d’affectation des élèves et des étudiants ne relèvent pas seulement d’une routine gestionnaire : elles renvoient aux problèmes les plus sensibles de notre système éducatif actuel. Dans les collèges et les lycées, on cherche à établir un mode optimal de répartition des élèves, susceptible de restaurer la mixité sociale ; dans l’enseignement supérieur, les polémiques suscitées par le tirage au sort dessinent en creux le besoin d’un mode de recrutement entièrement repensé…

C’est dans ce contexte que, depuis une dizaine d’années, l’usage des algorithmes s’est répandu, en France et dans bien des pays occidentaux, changeant de fond en comble le déroulement de ces étapes si décisives pour chaque génération d’élèves. Usine à gaz, opacité, logique gestionnaire etc. cette technicisation n’a pas très bonne presse dans notre pays. Elle inquiète des jeunes, des familles, qui redoutent de voir leur projet broyé par une machine aveugle.

Julien Grenet nous guide, à partir d’exemples concrets, dans les rouages de ces fameux algorithmes. Les décisions qu’ils conditionnent sont-elles justes ? efficaces ? Un individu bien informé peut-il tourner les règles du jeu à son profit ? En mettant les aspects techniques de ces dispositifs à la portée de chacun, cette conférence apportera un éclairage indispensable aux débats qu’ils suscitent. Et si le problème, ce n’était pas, au fond, l’usage des algorithmes, mais l’opacité des arbitrages politiques dont ils ne sont qu’une traduction technique ? 

A propos de Pôle Pi

Pôle Pédagogie & Informatique de l’ESPE d’Aquitaine